Nouvelles

10 avril 2014

Les artistes peintres Monique Lafond, Hélène Lavoie et Logan exposent au foyer de la Salle André-Mathieu

Monique Lafond

Monique Lafond est née à Montréal mais réside maintenant à Laval. Elle a fait ses études en arts plastiques à l'UQAM et au Centre des arts Saïdye-Bronfman où elle a étudié spécifiquement, le clair-obscur, le portrait, le modèle vivant, la peinture et le drapé.

Ses tableaux sont le résultat d'une recherche aux niveaux pictural et chromatique. Les éléments figuratifs ou non figuratifs viennent s'orchestrer à l'intérieur d'une subdivision de l'espace pictural suggérant des atmosphères aux paysages, aux personnages et plus récemment, aux tableaux abstraits.

L'ensemble s'accorde en harmonie dans une chromatique subtile de couleurs parfois rabattues, relevées de couleurs pures.

gestation

Gestation, Monique Lafond

 

Hélène Lavoie 

Pour cette artiste, peindre est comme un acte de foi, les formes s'imposent et prennent place en gardant l'intention de se laisser conduire et l'attention sur le pas qui se fait. Être témoin de la création qui s'installe geste après geste, sans la catégoriser, ni la diriger, mais plutôt lui obéir. Laisser l'image parler...

« Ce que je peins m'apprend sur moi-même bien plus que ce que je décide d'y inscrire. Je suis le premier observateur. Ce sont mes yeux qui, les premiers, découvrent ce que je me suis donné la liberté de peindre, sans savoir là où cette liberté me conduirait. Sans avoir besoin de le savoir non plus. Avec un désir et une insistance de ne pas le savoir. Retracer le portrait de ma vie au-delà des souvenirs, en laissant la créativité me parler elle-même de mon identité réelle au lieu de lui mettre les mots en bouche ».

tours de bien etre

Tours de bien-être, Hélène Lavoie

 

Lorraine Fontaine Gagné, connue sous le nom de Logan

Née au Manitoba où elle grandit près de la nature et des grands espaces, elle est influencée dès son jeune âge à l'énergie créative d'une mère très artistique ainsi que l'amour des espaces infinis. Adulte, elle étudie la peinture avec plusieurs peintres de réputation internationale incluant Le Musée d'Art Contemporain de Montréal et ne cesse de perfectionner son art afin d'être en évolution constante.

Peindre lui apporte un sentiment de liberté et de bien-être. Ses œuvres prennent forme entièrement de l'imagination et des sentiments intérieurs car il n'y a pas de relation à la réalité.

L'art abstrait la fait vibrer en se laissant transporter ailleurs dans un monde guidé principalement par l'imagination, l'émotion et l'inspiration au son de la musique.

Sentiment mystique

Sentiment mystique 1-2, Logan

 

Exposition ÉLOGE À L'ABSTRACTION du 14 avril au 6 juillet 2014 au foyer de la Salle André-Mathieu

L'origine de la peinture abstraite est attribuée à Vassily Kandinsky qui, vers 1910, peint pour la première fois une œuvre dénuée de toutes représentations de la réalité. Au Québec, il faudra attendre quelque trois décennies supplémentaires, l'arrivée d'artistes comme Borduas et le groupe des automatistes, pour voir poindre un changement majeur de la peinture.

En marge de la représentation figurative, l'art abstrait se définit comme un langage visuel qui ne tente pas d'illustrer, voire d'imiter le monde visible, mais plutôt d'exprimer par des codes purement picturaux et formels, l'univers des émotions et des sensations. Il découle de cette peinture libre de sujets, une forme d'expression intuitive où l'automatisme du geste n'a d'égal qu'à une entière liberté d'expression.

Les acteurs ou éléments picturaux constituant cette peinture ne se nomment pas, ils se ressentent. Ils puisent au cœur même de l'imaginaire du spectateur comme en celui de l'auteur et l'amènent aux confins de contrées inexplorées. Couleur, ligne, forme et matière se joignent, s'intercalent, se bousculent, s'allient sur la toile en un large spectre de propositions allant du formalisme géométrique au lyrisme spontané.

Cette exposition consacrée à la peinture abstraite regroupe les œuvres de Monique Lafond, Logan et Hélène Lavoie. Nul doute que le langage universel de leurs œuvres puisse tenir à lui seul un dialogue des plus enrichissants avec le spectateur.

- Ariane Dubois, Muséologue et coordonnatrice des expositions, La Corporation de la salle André-Mathieu

SALLE ANDRÉ-MATHIEU
475, boulevard de l’Avenir
Laval, H7N 5H9
Billetterie: 450.667.2040
Télécopieur: 450.667.4921

www.salleandremathieu.com