Nouvelles

22 mars 2017

COMMUNIQUÉ - [co]motion, agitateur de culture exprime sa position sur l’exposition écourtée de Christian Messier

Comotion_sign_horizontal_NOIR_FR.jpg

Laval 22 mars - Suite au décrochage des œuvres de l’artiste Christian Messier dans le lobby de la Salle André-Mathieu, [co]motion exprime aujourd’hui sa vision de la situation.  

L’accompagnement de Verticale – Comité de sélection et mandat

[co]motion s’est associée avec Verticale, Centre d’artistes, pour l’accompagner dans sa volonté de développer une programmation en arts actuels. L’une des premières étapes est celle du comité de sélection. Lors de ce comité, [co]motion, représentée par Julie Perron, directrice générale, a émis des réserves sur la possibilité d’accueillir le type d’œuvre de Christian Messier. Non pas que sa démarche n’est pas intéressante, mais plutôt sur le fait que la Salle André-Mathieu est un espace public, et que le choix des expositions doit en tenir compte, tout comme le font la plupart des lieux au Québec avec cette même dynamique. Le but n’est pas de provoquer ou de choquer les différents publics qui fréquentent (enfants, familles, jeunes adultes, aînés, etc.) la Salle André-Mathieu, mais plutôt de profiter de la fréquentation du lieu par différents publics pour valoriser un rapprochement avec l’art actuel.

[co]motion a pris pour acquis que Verticale tiendrait compte de ses commentaires lors du comité de sélection et discuterait avec l’artiste avant de confirmer son exposition et ses œuvres. Si sa démarche ne pouvait être cohérente avec la nature de l’espace, d’autres artistes auraient pu être retenus par le comité de sélection. Verticale semble avoir fait fi de cette discussion lors du comité. [co]motion a fait confiance à Verticale, pensant que le mandat qui lui était confié serait respecté. Dans cette optique, [co]motion n’a pas jugé pertinent de demander à voir les œuvres avant l’accrochage.

Le choix de valoriser les arts actuels est un choix audacieux pour un diffuseur pluridisciplinaire dont l’expertise se situe davantage dans les arts de la scène plutôt que dans les arts visuels. L’accompagnement de Verticale était nécessaire pour assurer le développement de l’art actuel, en cohérence avec la nature d’un lieu public, mais aussi auprès d’un diffuseur dont l’expertise est en arts de la scène. Dans cet esprit, force est de constater que le mandat aurait pu être clarifié davantage après le comité de sélection, et que [co]motion aurait pu être mieux accompagnée par son partenaire. [co]motion a réagi trop vite en décrochant les œuvres? Possible, mais en pensant à sa mission et à son mandat initial, les arts visuels doivent être présentés dans une perspective cohérente avec sa mission. 

Entre autres, aider à tracer la ligne entre ce qui peut être considéré choquant, compte tenu des différents publics de la Salle André-Mathieu, et ce qui est pertinent. La nudité, la censure, sujets importants bien sûr. La question la plus importante dans le contexte actuel est plutôt : où trace-t-on la ligne entre ce qui peut être choquant dans un espace public comme celui de la Salle André-Mathieu, et ce qui peut être intéressant à valoriser, pour un réel rapprochement entre l’art actuel, l’artiste et les publics. Aussi, la Salle André-Mathieu n’est pas un lieu spécialisé en arts visuels, comme une galerie d’art ou une salle d’exposition reconnue par ses pairs. Le contexte de l’un et de l’autre inspire les mandats de chacun, le choix des expositions et le type de médiation qui est approprié.

Dans un esprit d’ouverture et de discussion, [co]motion aurait souhaité s’inspirer de cette expérience avec Verticale, pour assurer la suite des choses dans les règles de l’art. Verticale aurait ainsi pu contribuer à mieux encadrer dans le futur.

Malgré ses bonnes intentions initiales à valoriser la création sous toutes ses formes et à soutenir les artistes, [co]motion est sincèrement désolée de la tournure des événements. Particulièrement pour Christian Messier qui a investi de son temps et de son talent pour faire de son exposition un succès, et pour Verticale qui perd une occasion de mettre en lumière les arts actuels dans un espace public important à Laval. 

Malgré cette situation, [co]motion souhaite poursuivre une programmation en arts visuels. Une réflexion est en cours pour revoir les objectifs poursuivis ainsi que les bases solides d’une collaboration qui permettrait aux arts visuels de se développer à la Salle André-Mathieu, tout en tenant compte de la nature du lieu et des publics qui le fréquentent.

Place à l’échange!

Pour alimenter sa réflexion, les échanges avec le public et les acteurs intéressés à la discussion, [co]motion organisera dans les prochaines semaines une activité de médiation visant à échanger sur l’art actuel, notamment : espace public versus lieux spécialisés en arts actuels, enjeux et choix des expositions en tenant compte des différents publics. Les détails de cet événement seront publiés sous peu. De plus, elle reverra la composition de son comité de sélection pour valoriser différents points de vue, dont celui d’un représentant du public.

Pour cette raison, [co]motion n’accordera pas d’entrevues, mais valorisera davantage l’échange lors de cet événement.

Comme quoi [co]motion, agitateur de culture, devient agitateur d’idées et de réflexions.

Rappelons qu’en 2016 avec le changement de nom est venu un changement de posture : valoriser davantage l’audace et la création. La mise à niveau de la Salle André-Mathieu a également permis des investissements pour valoriser les conditions des expositions en arts visuels, notamment, plus d’espaces d’accrochage et un éclairage plus adéquat. 

Précision:

Les 6 œuvres qui ont été décrochées le 23 février dernier sont les suivantes;

1. Amour Vaudou, 2017, Huile sur toile, 15 x 18 pouces.

2. Animal Lovers, 2017, Huile sur toile, 40 x 48 pouces.

3. Pleine lune, 2017, Huile sur toile, 18 x 24 pouces.

4. Paradise Liebe, 2016, Huile sur toile, 16 x 20 pouces.

5. Le déni, 2016, Huile sur toile, 16 x 20 pouces.

6. Lightning Field, 2016, Huile sur toile, 16 x 20 pouces.

 

-30-

 

Source : [co]motion, agitateur de culture

 

SALLE ANDRÉ-MATHIEU
475, boulevard de l’Avenir
Laval, H7N 5H9
Billetterie: 450.667.2040
Télécopieur: 450.667.4921

www.salleandremathieu.com